pays-aubagne-AMouton

Aubagne et le pays de l’Etoile, l’essence de la Provence

Berceau de Marcel Pagnol et de son œuvre, Aubagne et ses collines incarnent une Provence authentique mais actuelle. La tradition potière et les sentiers du Garlaban, où pousse la garrigue, séduisent plus que jamais les visiteurs.

Aubagne et le Garlaban

Terres de Marcel Pagnol

Aubagne et ses environs doivent leur renommée à Marcel Pagnol. Né dans la ville en 1895, l’écrivain et cinéaste y vit jusqu’à ses trois ans, avant que sa famille s’établisse à Marseille. Mais chaque été, il passe ses vacances dans une villa située « juste au bord d’un désert de garrigue qui va d’Aubagne jusqu’à Aix ». Les collines du Garlaban sont son terrain de jeu. C’est là que Marcel Pagnol puise l’inspiration de ses « Souvenirs d’enfance ». Il y tourne la plupart de ses films, dont « La fille du puisatier » et « Manon des sources ». L’identité d’Aubagne repose sur ce lien indéfectible. À deux pas de la vielle ville et de son dédale de ruelles, bâti sur une butte, on visite la maison natale de l’enfant du pays. Tout près, Le Petit Monde de Marcel Pagnol, récemment revisité, propose une plongée dans l’univers de l’académicien via une exposition de plus de 200 santons, réalisés par les meilleurs artisans de la région.

Santons et céramiques

Un savoir-faire ancestral

Aubagne a aussi construit sa réputation autour des nombreux santonniers, potiers et céramistes qui produisent leurs créations et les vendent sur place. On compte près d’une quarantaine d’ateliers concentrés dans la ville, au détour des ruelles du centre historique et dans les environs. Cette tradition potière remonte à l’époque gallo-romaine. Elle n’a rien perdu de son attrait : chaque année impaire, en août, 170 artisans se réunissent à Aubagne à l’occasion d’Argilla, le premier marché à la céramique de France. Les visiteurs se pressent à ce rendez-vous où se mêlent artisanat, art, couleurs et convivialité. L’âme d’Aubagne se découvre aussi les années paires, lors de la biennale de l’art santonnier, qui se tient à la veille de Noël. Une cinquantaine d’artisans y présentent leurs œuvres dans une ambiance féérique où résonnent les douces mélodies des chorales et des contes.

Des collines sauvages

Royaume de la garrigue

Depuis les hauteurs d’Aubagne et la vallée de l’Huveaune, on apprécie un panorama ouvert au nord sur les collines du massif du Garlaban, qui culmine à 715 mètres. Avant d’être célébré par Marcel Pagnol, il servait de repère aux phéniciens qui naviguaient dans la baie de Marseille. Percé de multiples grottes et sillonné de sentiers caillouteux bordés d’une garrigue odorante, le Garlaban, très apprécié des randonneurs, est un concentré de Provence. À l’est d’Aubagne s’élèvent les premiers contreforts du massif de la Sainte-Baume. Cette chaîne montagneuse d’une dizaine de kilomètres allie nature et culture : recouverte d’une généreuse forêt où se côtoient hêtraie, chênaie et pins sylvestres. Elle abrite également la grotte de la Sainte-Baume, où Sainte Marie-Madeleine termina sa vie.

Attention, la grotte Sainte-Baume est actuellement fermée pour travaux

AUBAGNE

OFFICE DE TOURISME

8, cours Barthélemy

13400 AUBAGNE
+33 (0)4 42 03 49 98

www.tourisme-paysdaubagne.fr

parc-mugel-balade-provence-BTriffaux

TOP 10 DES BALADES NATURE EN PROVENCE

Enfilez vos chaussures de marche et partez à la découverte des paysages provençaux. En famille ou entre amis, laissez-vous charmer par la belle nature méridionale.

En savoir plus