Fondation_Van_Gogh-Arles-Provence

La Provence sous le pinceau de Van Gogh

Hollandais de naissance, Van Gogh est à la Provence ce que la Provence est à ses œuvres : une inspiration, un accomplissement. Quittant Paris, le maître pose d’abord ses valises à Arles puis à Saint-Rémy-de- Provence, fasciné par ses lumineux paysages et leur quiétude… Amoureux d’un soleil qui jamais ne s’éteint.

L’art de capter les plus belles lumières

Mosaïque de couleurs arlésiennes

Du soleil aux tournesols, Van Gogh aime tout de la Provence et tombe en amour de ce jaune unique, qui réchauffe les âmes et illumine ses tableaux. Durant son séjour à Arles en 1888, il a peint des centaines d’œuvres dont les plus célèbres. On peut aisément suivre ses pas dans la cité provençale, notamment à travers un circuit reliant ses lieux d’inspiration. Impossible de passer à côté de l’ancien Hôtel Dieu, devenu Espace Van Gogh, où le peintre a séjourné pour soigner son oreille coupée, puis la Fondation Van Gogh où certaines de ses œuvres dialoguent avec des créations contemporaines inspirées par l’artiste. On prend un café place du Forum, immortalisée dans Terrasse du café, le soir ; puis direction la Place Lamartine et la célèbre Maison Jaune où il avait emménagé et installé son atelier. Un peu à l’écart du centre, vous reconnaîtrez le Pont Langlois, rebaptisé Pont Van Gogh, plusieurs fois représenté par le peintre. Enfin, le Musée Réattu conserve une lettre de Van Gogh à Gauguin où le peintre relate son quotidien arlésien.

Une fresque de tourmentes

Aux dernières lueurs, le génie toujours rayonne

Emblématiques de son coup de pinceau magistral, Les Iris et Les Lilas sont peints par l’artiste à Saint-Rémy-de-Provence lors de son internement un an durant, à l’hospice Saint-Paul de Mausole. De sa chambre, il peint aussi le jardin qu’il voit de sa fenêtre, derniers instants captés d’une vie intense. Le Musée Estrine, labellisé Musée de France, possède un Centre d’interprétation qui décrypte la vie, la personnalité et les œuvres du peintre. À partir du musée, un sentier pédestre signalé par l’appellation « Vincent » s’ouvre aux visiteurs et laisse apparaître les paysages qui ont inspirés Van Gogh. Les reproductions de ses plus grandes œuvres viennent ponctuer cette balade chatoyante.

Collectionneurs de trésors

Des pépites cachées aux 4 coins de Provence

La renommée de Van Gogh est mondiale, ses empreintes laissées en Provence, nombreuses : qu’on les cherche ou qu’elles se révèlent à nous par surprise, à chaque fois, c’est un chef-d’œuvre. À Avignon, le Musée Angladon expose Wagons de chemin de fer à Arles : l’une des rares conservées en Provence, la région qui lui aura pourtant inspiré tant de chefs d’oeuvres. À Aix-en-Provence, le Musée Granet via le dépôt de la collection Planque expose un Bouquet de fleurs peint en 1886. Pour finir, virée poétique vers les Saintes-Maries-de-la-Mer : la vision du tableau Barques de pêche se superpose
à la réalité des bateaux le long des étangs ou des plages… Comme si finalement rien n’avait changé.