atelier-poterie-ravel-PLeroux

Artisanat et savoir-faire de Provence

A Marseille, Aix ou Aubagne, boutiques et ateliers vous proposent des visites des sites de fabrication de produits traditionnels provençaux, alliant modernité et respect des savoir-faire. Craquez pour les santons, poteries, céramiques, tissus, savons ou spécialités gastronomiques made in Provence.

Santons et poteries

Figurines faites main à partir d’un moule en plâtre rempli d’argile, les santons sont emblématiques du Noël en Provence. À Marseille, Aubagne et Aix-en-Provence, de nombreux artisans comme Marcel Carbonel, Maryse Di Landro ou Fouque, pour ne citer qu’eux, proposent des visites de leur atelier et vendent leurs créations. Si vous êtes plutôt branché poteries, céramiques et faïences, rendez-vous à Aubagne (près de Marseille), chez Ravel, ou à Moustiers-Sainte-Marie, dans le Parc Naturel Régional du Verdon, pour une visite d’atelier. Caractéristiques de l’artisanat local traditionnel, les santons se déclinent aujourd’hui en versions contemporaines.

Les tissus de Provence

Foires et marchés regorgent d’étoles typiques de la Provence, dont les boutis, littéralement « broderies en bosses ». Popularisée au XVIIIe siècle, la technique du boutis travaille le relief ou la transparence de deux étoffes superposées puis cousues. Du coton est ensuite introduit entre les deux épaisseurs. Autre tissu provençal, les indiennes, toiles de coton peintes ou imprimées, sont quant à elles arrivées des Indes au port de Marseille au XVIe siècle. Redevenues très tendance ces dernières années, elles sont notamment commercialisées par Souleiado ou Les Olivades, dont l’usine est ouverte à la visite.

Le savon de Marseille

Apparu au XVIIIe siècle, le savon de Marseille s’est refait une réputation à la faveur de la vague bio et de la mode du « Do it yourself ». Mais attention : le véritable savon de Marseille doit être issu d’un procédé traditionnel au chaudron en cinq étapes, composé exclusivement d’huiles végétales (sans parfum, sans colorant ni conservateur) et fabriqué à Marseille ou dans sa région. Enfin, sachez qu’il est traditionnellement vendu en cubes de 600 grammes, même si vous le trouverez aussi en barre ou sous forme liquide. Pour vous en procurer, rendez-vous dans un des points de vente de la Savonnerie du Fer à Cheval, de la Savonnerie de la Licorne ou chez Marius Fabre.

Tapenade et huile d’olive

Au rang des spécialités provençales, il y a évidemment la tapenade (purée d’olives, de câpres et de filets d’anchois) et l’anchoïade. Si vous êtes plutôt charcuterie, goûtez le saucisson d’Arles et la terrine de taureau, une recette camarguaise. Amateurs d’huile d’olive, sachez que la Provence a obtenu une appellation d’origine contrôlée en 2007. Elle est principalement produite dans la vallée des Baux-de-Provence, comme l’huile du Moulin du Calanquet et dans le Vaucluse, comme l’huile Moulin Dauphin. Et puis il y a bien sûr le célèbre pastis, que l’on trouve à toutes les terrasses de Provence !

Douceurs sucrées

Outre l’incontournable calisson du Roy René (fait à base d’amandes broyées, de melon de Provence et d’écorce d’orange confite), spécialité d’Aix-en-Provence, vous pourrez déguster les délicieux Nougats Silvain et ceux de la Nougaterie André Boyer. N’oubliez pas non plus de tester les navettes de Marseille et la pompe à huile, célèbre dessert de Noël ancestral à base de farine, d’huile d’olive, de sucre et de fleur d’oranger. Encore un petit creux ? Les papelines d’Avignon, les fruits confits d’Apt ou les berlingots de Carpentras de la Confiserie du Mont Ventoux régaleront vos papilles !